Incroyable mais vrai

OLOWO, l’homme le plus fort

au monde est un Togolais

Originaire de Kamboli vers Atakpamé, il s’appelle Ikoudjor Abdul-Haki Olegbin à l’état civil. Pour ses intimes, il porte mieux le nom de OLOWO ou THE TRANSFORMER, l’homme qui peut changer votre physique. A 35 ans, avec ses 1m90 et 111kg, il vient d’être sacré champion du monde, catégorie poids lourds en mass-wrestling. Ce coach sportif a été reçu à la rédaction du journal Sika’a. 

___________________________

Olowo, s’il vous plaît, répondez à nos questions sans rien cacher. Ne soyez pas comme les autres stars togolaises. Promis?

Oui, c’est promis.

Ce trophée vous a-t-il apporté beaucoup d’argent?

Les dépenses pour se rendre au Brésil à Sao Polo, c’est moi-même qui m’en suis chargé. Il faut donc déduire cela de ce qu’il y avait dans la cagnotte, c’est-à-dire environ 3 millions de francs CFA.

Il y avait combien de challengers?

Plus de 20 compétiteurs. En plus, il y avait plusieurs catégories.

Comment on se sent dans la rue avec cette masse corporelle?

J’ai des muscles et je me sens comme vous tous, léger dans ma peau. Dans la rue, je ne me sens ni supérieur, ni inférieur aux autres. C’est seulement sur le lieu des compétitions que je sens que j’ai du poids.

Olowo, pas de mensonge!

(Rires) Maintenant que vous me le rappelez, j’y pense. C’est vrai que je me sens plus fort que mon entourage, mais je ne me dis pas que je suis l’homme le plus fort, même si j’ai été sacré homme le plus fort, champion d’Afrique de l’ouest en 2018.

Racontez-nous votre parcours

J’ai commencé les compétitions en 2015 avec Super Adja Totoa poids lourds où j’ai été 3ème. En 2016, j’ai fait la compétition de l’homme le plus fort du Togo. J’ai été 1er. En 2017, dans Strongman Wrestling Togo, j’ai été 1er. En 2018, Strongman, l’homme le plus fort de l’Afrique de l’ouest. J’ai été 1er. En 2018, j’ai encore participé à strongman Wrestling au Togo et j’ai occupé la 2ème place. En 2019, j’ai été 4ème mondial en Arabie Saoudite en Carring, une compétition où on vous dépose un sac  de 110kg à transporter. Vous faites le nombre de tours que vous pouvez et là où le sac touche le sol, c’est la fin du jeu pour vous. Cette année, j’ai participé à Man Wrestling au Brésil et je suis 1er.

Pour avoir tant de muscles, il faut des équipements pour s’entrainer.

J’avais commencé ce sport avec des briques, mélanges de ciment et graviers. Je ne savais même pas combien elles pesaient mais je m’entrainais avec. Je ne savais donc pas combien …

Lire l’intégralité de cet article dans le journal Sika’a no 322 du 25 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Je donne mon avis
Le sujet du mois, c'est ici!
Bonjour
Tu veux participer au forum?