Les faux billets et nous

L’argent est le nerf de la guerre. Sans lui, rien n’est possible aujourd’hui. Mais qu’en est-il quand le billet est faux, comme on en voit beaucoup circuler maintenant à Lomé? Au marché, ce temple de l’économie où tous se bousculent, s’accrochent, vendent, transportent, achètent et paient parfois de fortes sommes en liquidité, la circulation des faux billets est intense. Acheter avec un faux billet se fait souvent aussi tard dans la nuit, quand la fatigue fait que l’instinct de prudence des uns et des autres a diminué.

Anani Robert (Commerçant): «Depuis que j’ai ouvert ma boutique, ça m’est arrivé deux fois pour un billet de 5000F. A chaque fois que ça s’est passé, j’avais beaucoup de clients et je n’ai rien remarqué. Mais après, j’ai acheté un détecteur. Peu importe qui tu es, je vérifie toujours le billet avant de te servir. On ne se fait pas avoir deux fois dans le même piège». Aïcha (Agent de microfinance): «J’étais dans ce problème, il y a deux mois. J’ai encaissé l’argent chez un client et à l’heure de faire les comptes du jour, j’ai remarqué un faux billet de 10.000F. Et pourtant je faisais toujours attention. Mon patron à déduit cette somme de mon salaire à la fin du mois. C’était le pire cauchemar, et depuis ce jour, je vérifie devant le client avant  de signer dans le carnet de tontine». Boubacar (Ingénieur): «Je suis allé faire un retrait à la banque et lorsque je comptais l’argent, j’ai remarqué deux faux billets. Ils m’ont juste changé ça, sans dire un seul mot sur la provenance. J’ai pensé qu’ils en produisent peut-être». Dieudonné (Etudiant): «C’est très courant que ça provienne de la banque. Il y a des gens là-bas qui en fabriquent pour les mettre en circulation. C’est eux que le gouvernement doit saisir pour arrêter ce fléau».

On peut reconnaître un faux billet en le manipulant ou en y appliquant un appareil détecteur ou un stylo à encre volatile. On peut aussi le reconnaitre en recherchant le motif en filigrane sur le billet ou en recherchant le fil de sécurité qui sépare le papier billet en deux. Des lois  prévoient de fortes amendes et la prison pour toute contrefaçon de billets. Restez  vigilants, un billet de banque flambant neuf n’est pas forcément un vrai. Tout ce qui brille n’est pas or! ASSINOU José

Sika’a no 316

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Je donne mon avis
Le sujet du mois, c'est ici!
Bonjour
Tu veux participer au forum?