Les Torajas : un peuple qui cohabite avec les morts

Ils exhument les morts, nettoient leurs corps, changent leurs habits, puis les enterrent à nouveau. Ce rituel est organisé chaque année par les Torajas, un peuple de l’île indonésienne Sulawesi. Les familles déterrent les cercueils et retirent les corps des défunts qui sont à l’intérieur. Les corps sont placés au soleil pour qu’ils sèchent, ce qui aide à les préserver. Après ils sont rhabillés avec de nouveaux vêtements et remis en terre. Certaines des personnes déterrées sont parfois décédées une trentaine d’années plus tôt, et pourtant, leurs corps sont plutôt bien conservés. Les Torajas se comportent avec les défunts comme s’ils étaient encore en vie. Ils sont souvent enterrés plusieurs années après leur mort, le temps que les familles rassemblent assez d’argent pour organiser les funérailles qui coûtent très chers. En attendant, les familles gardent donc les corps chez elles. Pour les conserver, elles ont longtemps utilisé des herbes traditionnelles. Mais actuellement, elles ont plutôt tendance à injecter une solution à base de formol dans les corps. Les Torajas font ces pratiques pour montrer aux défunts qu’ils les aiment et les respectent, mais également dans l’espoir que la récolte du riz soit bonne l’année suivante.               Elizot

Sika’a no 318

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je donne mon avis
Le sujet du mois, c'est ici!
Bonjour
Tu veux participer au forum?